Aménagement du territoire dans l'Aude, plan paysager audois, éoliennes dans la Piège : c'est non !

Le "Plan de Gestion des Paysages Audois vis-à-vis des projets éoliens" est un document de référence des autorités préfectorales.
Il est très explicite, détaillé et argumenté, concernant notre territoire.

Extraits (commentés) de ce document, ci-dessous : 

Les collines de la Piège ont une hauteur trop faible pour servir de "socle" à l'échelle des éoliennes actuelles de 100 à 120m,

Bon, d'ores et déjà, l'essentiel est dit. Nos collines ne sont pas adaptées aux éoliennes industrielles actuelles. Et aujourd'hui, la hauteur des éoliennes a encore augmenté, on nous promet 125 à 130 mètres, c'est d'autant plus inadapté.

 

qui viendraient de surcroît concurrencer les nombreux villages perchés ou de piémont qui s'égrènent entre Naurouze et Carcassonne.

Dans notre cas, les éoliennes viendraitent directement concurrencer le Mas-Saintes-Puelles, Villeneuve-la-Comptal, Fendeille, Mireval-Lauragais, Laurabuc, Laurac. Et on ne parle là que des villages de la Piège situés sur le versant du sillon Lauragais.

 

La première ligne de colline en limite du Lauragais et du sillon Audois est également entaillée de micro vallons qui composent des paysages à petite échelle peu compatibles avec des projets éoliens.

Or, c'est très exactement en appui sur cette première ligne de collines et ces micro vallons que les 2 projets éoliens du Mas et de Payra comptent s'implanter.

 

A l'intérieur du massif, les vallées de l'Hers, du Gardijol, de Mézerville, de la Vixiège ont une petite échelle non adaptée à la taille des éoliennes actuelles.

La vallée de la Vixiège constitue la délimitation sud de la ZPS "Piège et collines du Lauragais".
L'Hers, le Gardijol, et la Vixiège parcourrent ce territoire, d'est (où l'Hers et la Vixiège prennent leur source) en ouest.

Cette description délimite bien la Piège Audoise, et elle délimite précisément la zone de la ZPS "Piège et collines du Lauragais", avec le sillon Lauragais Audois qui constitue sa délimitation nord.

 

L'échelle des collines qui encadrent une vallée doit être a minima deux fois supérieure à la taille des machines

 

Ceci est la justification de la fondamentale inadaptation des éoliennes industrielles actuelles avec notre territoire. Et c'est du bon sens !
On ne met pas, sur un massif donné, une installation industrielle de la même hauteur, voire, en ce qui nous concerne, de hauteur supérieure à la hauteur du massif en question !

L'application de cette règle simple donnerait les ordres de grandeur suivants, pour un site éolien adapté à notre environnment :

  • Vis à vis du sillon Audois, la première ligne de collines présente un dénivelé allant de 70 mètres, à 120 mètres aux points les plus hauts. Cette ligne de collines serait donc adaptée à des éoliennes d'une hauteur allant de 35 à 60 mètres en bout de pale.
  • À l'intérieur du massif de la Piège, les différences de dénivelés entre fond de vallées et crêtes varient de quelques dizaines de mètres, à 80 mètres pour les points les plus hauts. Ces collines seraient dont adaptées à des éoliennes d'une hauteur de 40 mètres en bout de pale, dans les points les plus favorables.

Et rappelons que l'intérieur du massif de la Piège n'est pas un désert, c'est un espace habité, nous y habitons ! Fermes, hameaux, villages. La Piège, et particulièment la zone de la ZPS, c'est 37 villages ! A proximité immédiate des 2 projets d'éoliennes du Mas et de Payra, ce sont des dizaines d'habitations ! (confer la couche "habitations à proximité immédiate" sur la cartographie).

 

Le constat est donc sans appel. Ce territoire n'est "pas adapté à la taille des éoliennes actuelles". Ce territoire dans sa totalité. Pas adapté en date de rédaction du document, et, à plus forte raison, pas adapté à la taille des éoliennes qui nous concernent, qui ont encore grandi. C'est non, et c'est la préfecture qui le dit, et ce n'est que du bon sens !

 

Ce "Plan de Gestion des Paysages Audois vis-à-vis des projets éoliens" est un des fondements de la doctrine des services préfectoraux pour l'aménagement du territoire, vis-à-vis des projets éoliens. Les services préfectoraux s'appuient sur ce plan, dans leur évaluation des dossiers présentés par les promoteurs éoliens.

Les promoteurs éoliens se réfèrent à ce plan, pour justifier le bienfondé de leurs dossiers. Confer, par exemple, le projet éolien "les Fanges", qui, dans le volet paysager et patrimonial de son étude datée de mai 2015, commence d'emblée, en page 7, par argumenter de sa conformité avec ce plan :

 

Les promoteurs éoliens EDF E-N et Ecopower, en projetant d'implanter des éoliennes industrielles dans la Piège Audoise, sur les communes du Mas-Saintes-Puelles et de Payra sur l'Hers, se mettent en totale non-conformité avec le Plan Audois.

On se demande bien ce que ces deux promoteurs vont pouvoir raconter, dans leur étude d'impact, concernant cet état de fait. Peut-être, pour rester dans la rhétorique qui est la leur, nous gratifieront-ils d'un "Le Saviez-vous ? On est en totale non conformité avec le plan que vous avez édicté, mais c'est pas grave !"

 

Ci dessous, en annexe, des extraits plus détaillés des documents cités.

Plan de gestion des paysages Audois vis-à-vis de projets éoliens : extrait p.36, relatif à la Piège
Aménagement du territoire dans l'Aude, plan paysager audois, éoliennes dans la Piège : c'est non !
Plan de gestion des paysages Audois vis-à-vis de projets éoliens : zones de développement éolien. Pas dans la Piège (et pour cause !)
Aménagement du territoire dans l'Aude, plan paysager audois, éoliennes dans la Piège : c'est non !
Extrait du dossier "Les Fanges" : argumente sur la conformité du projet vis-à-vis du Plan de gestion des paysages Audois
Aménagement du territoire dans l'Aude, plan paysager audois, éoliennes dans la Piège : c'est non !
.
 
Poursuivre vers un autre article