Les principes fondateurs de la ZPS Natura 2000 "Piège et Collines du Lauragais"

 

Introduction

Circaète Jean-le-Blanc
Circaète Jean-le-Blanc

Située en limite occidentale de l’Aude en domaines biogéographiques méditerranéen (65%) et Atlantique (35%), au sud-ouest de Castelnaudary, la Piège tient sa singularité de ses paysages vallonnés aux sols cultivés, principalement dédiés à la production de céréales et d’oléo-protéagineux et entrecoupés de bandes boisées. L’alternance de ces milieux cultivés et sauvages fait la diversité et la spécificité de l’avifaune de cette zone, certains oiseaux nichant au sol dans les cultures, tandis que d’autres évoluent dans les espaces boisés que constituent les crêtes, les fonds de vallons et les haies.

Le site a été désigné en 2006 au titre du réseau écologique européen sur la base de 18 espèces remarquables recensées figurant en Annexe 1 de la « Directive Oiseaux ». C’est pour maintenir cette avifaune que la Zone de Protection Spéciale (ZPS) « Piège et collines du Lauragais », qui s’étend sur 31147 ha et 37 communes du département audois a été définie.

Les prospections écologiques menées sur la « zone d’étude» par la LPO Aude courant 2012 et les recherches de données historiques ont permis de recenser 55 espèces d’oiseaux d’intérêt européen inscrites à l’annexe I de la Directive « Oiseaux ». 

26 espèces d’oiseaux pour lesquelles la ZPS PCL joue un rôle de conservation important ont été retenues et, parmi elles, trois espèces à enjeu fort : l’Aigle botté, le Circaète Jean-le-Blanc et le Héron pourpré.

Objectifs de développement durable

château de Fajac-la-Relenque
château de Fajac-la-Relenque

Sept objectifs de développement durable ont été définis en étroite collaboration avec les acteurs locaux et les naturalistes au cours de la première phase d’élaboration du document d'objectifs (Tome l du DOCOB) et validés lors du Comité de Pilotage du 7 novembre 2013. Ces objectifs de conservation des espèces et de leurs habitats sont issus du croisement des éléments scientifiques et socio-économiques de l'état des lieux et sont libellés ainsi:

  - Objectif 1 - Maintenir et conforter l'élevage et les zones pâturées
  - Objectif 2 - Développer et améliorer le continuum écologique grâce à la préservation et au développement des infrastructures agro-écologiques
  - Objectif 3 - Favoriser une gestion des sols alliant équilibres écologique et économique
  - Objectif 4 - Identifier et gérer si nécessaire les activités humaines pouvant impacter les oiseaux d'intérêt communautaire du barrage de I'Estrade (retenue d'eau de la Ganguise)
  - Objectif 5 - Informer et sensibiliser les acteurs locaux et les usagers à la découverte, la protection et au respect des oiseaux et de leurs habitats
  - Objectif 6 - Suivre les paramètres écologiques
  - Objectif 7 - Mettre en œuvre et animer le DOCOB

Pour atteindre chacun de ces objectifs, des actions ont été définies avec les acteurs locaux afin de garantir une gestion équilibrée et durable du site en accord avec les objectifs de conservation des espèces d'oiseaux d'lntérét Communautaire et de leurs habitats et les différentes activités humaines pratiquées sur la ZPS.

La synthèse du DOCOB présente de façon plus détaillée comment se décline chacun de ces 7 objectifs.

Notes

De façon connexe avec les autres thèmes portés par notre association, notons les citations suivantes, extraites des documents d'objectifs réalisés dans le cadre de la ZPS "Piège et collines du Lauragais" :

Les activités de pleine nature sont en plein essor sur la ZPS Piège et Collines du Lauragais. [...]

Préservée d’une forte activité touristique, la ZPS « Piège et collines du Lauragais » est propice à diverses activités de loisirs de pleine nature sur les milieux terrestres et aquatiques. Le développement du tourisme de nature y est raisonnable. L’activité de randonnée pédestre et équestre est modérée et pratiquée par des randonneurs responsables. La pratique du VTT est en expansion. La fréquentation est plus importante en période estivale, notamment au niveau du plan d’eau du barrage de la Ganguise. Le lac de la Ganguise génère une part importante de l’activité touristique (activités de sports nautiques, de pêche, et de randonnées à pied, à vélo ou à cheval).

 

La ZPS ne se situe pas en zone de développement éolien.

.
 
Poursuivre vers un autre article